A propos de nous

La Nouvelle-Calédonie se situe dans l’Océan Pacifique, en haut de la Nouvelle-Zélande et à droite de l’Australie. Arrivé en 1989  à Nouméa, la capitale, avec mes parents, j’ai fait de l’équitation pendant 5 ans. Que j’ai arrêté faute de temps pour les études et puis je m' nnuiais à faire le tour du paddock ! Vive les grands espaces pour des galops interminables ! 

En 2001 j’ai ma première chienne, Spirit, croisée Berger Allemand/beauceron par son père et un melting-pot par sa mère. J’ai commencé à fréquenter un club canin pour me faire obéir de ma chienne surtout pour les promenades. Et puis je me suis prise au jeu de pousser l’éducation et de faire quelques obstacles en Agility, surtout pour Spirit qui l’aimait plus que l’obéissance.

 Novembre 2003 Spirit a sa première et seule portée, mariage avec un male croisé B.A/ Berger Malinois.Sept petits naissent, nous avions déjà décidé d’en garder un de la couleur du papa. Seule une femelle à la couleur du père. Nous l’avons nommé U-Two, deuxième à naître et en tant que fan du groupe de musique c’était une bonne quo incidence. 

Début d’éducation de U-two et puis j’ai changé de club plus proche de chez nous après avoir déménagé. Maintenant nous préparons notre deuxième Classe I. Dur car je n’ai pas beaucoup de temps pour l’entraîner, avec mes deux filles ( 36 mois et 18 mois). 

Décembre 2006 arrivé de Alpinarc Brise d’hiver, Berger Blanc Suisse, venant d’Australie. Race que j’ai découverte par hasard en regardant un magazine canin, je suis tombée « en arrêt » sur cette page, un chien blanc couché aux pieds de son maître. La pose était formidable. Après j’ai fait des recherches sur cette race pas encore reconnue à ce moment. Je voulais en acheter un mais les conditions pour le faire venir de France était trop dure. Le chien doit avoir au moins 9 mois, plus un mois de quarantaine. On ne sait pas toujours comment a vécu le chien avant son arrivée.

J’ai donc recherché sur l’Australie, et j’ai trouvé une éleveuse sérieuse, qui a bien voulu me vendre une femelle.Après quelques péripéties, lire chiot perdu et retrouvé, Brise est donc bien arrivée à la maison.

Après trois semaines elle s’est bien habituée à sa nouvelle maison, car au début on ne pouvait que la promener en longe car elle ne répondait pas à son nom. Pourtant j’avais choisi Brise car la prononciation en anglais est presque similaire, « Breeze ».

 

Depuis tout va bein entre nous deux. Les entrainements portent leur fruits et prochainement nous passerons le CSAU.

Car Brise n'a pas de pédigree, je fais tous les papiers pour l'inscrire à "titre initial".

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site